Pourquoi faut-il éviter d’aller au supermarché avec un jeune enfant ?

Vous voilà au supermarché et vous avez presque fini ! Le caddie est rempli et votre enfant bien assis dedans, tout se passe encore bien, lorsque… Patatras ! I Il commence à bouger, veut sortir de son siège, il se met à toucher et à jeter les courses, à crier, à pleurer… Noooonnn ! Vous êtes en train de vivre un grand moment de solitude…

Mais que s’est-il donc passé ?

Vous savez sans doute que le cerveau humain se développe lentement. Il continue même d’évoluer jusqu’à 25 ans !

Avant 4/5 ans, le cerveau émotionnel domine. L’enfant est incapable de faire le lien entre ses émotions et la cause de celles-ci et il est donc très sensible à toutes les stimulations. Si celles-ci sont trop nombreuses, le jeune enfant se sent débordé, envahi et stressé.

Dans un supermarché, il y a de la lumière blanche très agressive, une accumulation d’objet colorés et de personnes, un fond sonore bruyant, de nouvelles odeurs… Tout cela constitue un cocktail d’hyperstimulation.

 Par ailleurs, certaines sources d’apaisement sont altérées :

  • Vous êtes moins disponible, voire stressé(e), tout occupé(e)par vos courses. La communication si nécessaire à votre enfant s’en trouve limitée.
  • De plus, ce dernier est souvent dans l’impossibilité de bouger, bien attaché dans le caddie ou la poussette.

La conséquence de tout cela est une accumulation de stress avec un besoin de décharge : l’enfant en arrive à crier, pleurer, se rouler par terre, taper… Il est énervé et vous aussi peut-être…

Voilà pourquoi il vaut mieux éviter de l’emmener au supermarché, ce lieu n’est vraiment pas adapté à eux ! Pour vous et pour lui, privilégiez de faire les courses seul(e)s, ou utiliser les options comme la livraison ou le drive ! Et partagez plutôt avec lui un temps où vous êtes disponible autour d’une activité adaptée !

Hyperstimulation au supermarché!

Laisser un commentaire